« J’ai sentiment du travail accompli en regardant en français la série américaine Friends » Nina Havel.

Nina est à Lausanne depuis seulement deux semaines- et est déjà conquise ! Dans un entretien avec la bloggeuse Karin, l’animatrice raconte comment elle se sent dans cette école située à l’ouest de la Suisse. 

Il semble que Lausanne lui convienne très bien. C’est sa deuxième semaine et déjà Nina Havel parle avec enthousiasme de ses progrès : « Personne ne me croit, mais en ce moment je trouve qu’il est presque plus facile pour moi de parler le français que l’allemand.  Eh bien, si tout pouvait se passer aussi bien ». Cependant, il faut noter que Nina est assez cohérente quand elle fait quelque chose.
Aussi pour réussir son ambitieux projet de “rafraichir son Français en trois semaines”, Avec ses six camarades de classe à l’école Eurocentres, elle ne parle qu’en français, bien que certains viennent aussi de Suisse alémanique. Il y a également 5cm de fiches de vocabulaire à apprendre chaque jour (“si cela pouvait rester dans mon cerveau! ” dit-elle).

Pour ce qui est de rêver en français, un souhaite qu’elle nous a raconté dans sa dernière interview cela va prendre encore un peu de temps: “Mes nuits sont trop courtes pour que j’ai le temps de rêver,” dit-elle en rigolant. Pas étonnant avec un tel programme: le matin, elle participe à des cours en petite groupe à l’école Eurocentres et dans l’après-midi, elle reçoit des cours particuliers.

Parallèlement à ces cours, Nina a présenté et animé plusieurs événements majeurs du joaillier et designer Pierre Lang. Jeudi dernier, elle a dû se rendre à Zurich  pour la présentation et l’animation de ces événements. C’était assez éprouvant, admet-elle. Pour les excursions à Lausanne, par conséquence, il ne reste plus beaucoup de temps. Elle est heureuse quand, après l’école, elle peut se rendre dans son appartement et tout simplement regarder la télé.
« Justement, il passe à la télévision suisse en ce moment la série américaine « Friends » en français, et en plus quatre épisodes à la fois. Donc encore une d’occasion d’améliorer mon français. Je les ai tous regardé et je me suis endormi paisiblement avec le sentiment du travail accompli ». Ici aussi donc très conséquente.
Une fois, cependant, il y a aussi eu une sortie improvisée. Nina avec son colocataire se sont rendus à l’Hôtel Mirador Kempinski, près du Mont-Pèlerin en amont de la ville de Vevey. “Ici, Vous pouvez voir toutes les lumières de la ville – c’est magnifique. « C’est à recommander surtout en été car la terrasse est incroyable ! » S’exclame Nina toute enthousiaste.
Le paysage est un des premiers points que Nina évoque, lorsqu’on l’interroge sur les différences par rapport à la Suisse allemande: “c’est simplement bien plus beau.” C’est le mélange: “La langue donne le sentiment d’être en vacance, mais vous pouvez toujours aller à Migros, ou acheter un ticket demi-tarif parce que vous savez comment ça marche.”

“En conclusion, ton séjour linguistique  a-t-il été positive jusqu’à ce jour ? «Honnêtement, dit-elle en marquant un court silence, je suis tombée amoureuse de la Romandie, c’est tellement beau ici. “Oh, et à propos: le dictionnaire je l’ai laissé à la maison sur la table de la cuisine! Mais j’ai pris avec moi toutes mes provisions!

La classe de Nina
Nina_Havel_240114_2

 Nina devant son écoleNina_Havel_210114

 

Share