Mon voyage linguistique à San Francisco

san francisco bridge 2

Il était 6h du matin quand je suis parti pour l’aéroport, accompagné par mes parents. Entre excitation et inquiétude, j’ai passé tout le trajet en avion à m’imaginer ce que serait ma vie là-bas, à San Francisco. Après 14 heures de vol, l’avion atterrit enfin et je respire pour la première fois de ma vie l’air californien. Nous sommes au mois de novembre, et pourtant la chaleur et le soleil sont au rendez-vous. Me voilà parti pour une aventure de trois mois à suivre des cours d’anglais à San Francisco, une ville dont je ne connais encore rien.

Auteur : Pascal Rötheli, 21 ans
Voyage linguistique: de novembre à janvier à San Francisco, États-Unis
Loisirs : snowboard, musique, radio, internet et cinéma

San Francisco est LA «ville multiculturelle» par excellence. On y trouve toutes sortes de nationalités, la plupart regroupées dans leurs propres quartiers. Le Chinatown de San Francisco, par exemple, abrite la plus importante communauté chinoise du monde, en dehors de l’Asie, bien sûr. San Francisco est une ville cosmopolite et extrêmement ouverte. A chacun son quartier. Les homosexuels, par exemple, ont trouvé leur QG dans le quartier du Castro.

Deux jours après mon arrivée, me voilà près à aller à l’école St Giles qui se trouve dans le centre-ville. Après 40 minutes de bus depuis la maison de ma famille d’accueil, je trouve facilement l’école et rencontre les enseignants et les professionnels de l’établissement. L’école dispose de nombreux postes internet pour prévenir le mal du pays, une alternative simple et gratuite au téléphone.

Ma découverte de San Francisco a été comme un électrochoc. Atteint d’une fièvre acheteuse soudaine face à la multitude de chaussures, de CD et de vêtements proposés par les magasins à des prix bien plus intéressants qu’en France, j’ai passé plusieurs soirées entières à faire du shopping. En plus, l’école est située en plein centre-ville, juste à côté de deux grands centres commerciaux. Mais mon endroit préféré pour faire du shopping était sans conteste le quartier hippie de Haight Ashbury. Impossible de ne pas y trouver son bonheur !

Dans la rue principale, de nombreux magasins d’aubaines permettent d’acheter des vêtements de qualité à bas prix. Et puis il y a aussi le tabac, la musique, les livres et les magasins ésotériques. Tout au long de la rue, des petits cafés et restaurants de quartiers proposent des plats locaux pour quelques dollars. Mais s’il y a un magasin qui sort du lot à mon sens, c’est le « Amoeba », un magasin de CD proposant des produits soit neufs soit d’occasion. J’y ai acheté pas moins de 30 CD !

Si San Francisco est une ville si agréable, c’est aussi parce qu’elle est entourée d’autres villes plus petites tout aussi sympas. C’est par exemple le cas de Berkeley, une ville universitaire située au nord de San Francisco, ou d’Oakland, une autre ville agréable située à une demi-heure de route.

Je ne me suis pas ennuyé une seule fois à San Francisco. Il faut dire qu’il y a toujours quelque chose à y faire ! Dès qu’il faisait beau, j’avais pris l’habitude d’aller profiter du soleil sur Ocean Beach, une plage impressionnante par sa taille et sa mer peu profonde. Bon, l’eau était trop froide pour se baigner à cette période de l’année… Mais admirer un coucher de soleil sur l’une des plus belles plages de San Francisco, ça n’a vraiment pas de prix.

san francisco cable car
Il m’est arrivé un jour d’aller à l’hôtel Cliff House, un restaurant sur les rochers. De là haut, la vue sur la côte est à couper le souffle. Et comme je suis un passionné d’aventure, je me suis approché des vagues et ai pris de superbes photos du Golden Gate Bridge. Un moment mémorable !

Un autre de mes endroits préférés à San Francisco est le Golden Gate Park, l’équivalent de Central Park à New York. Le parc est vraiment superbe et le dimanche, il est envahi par les habitants de la ville qui viennent y pique niquer et y jouer de la musique.

Si comme moi vous adorez faire du snowboard, vous pourrez vous rendre au Lac Tahoe à 4 heures de route de San Francisco. Le voyage est un peu cher mais il vaut vraiment la peine. Dès novembre, on y trouve une multitude de stations de ski ouvertes ! J’ai donc loué une voiture avec quelques amis et nous avons séjourné dans un motel à Tahoe City. Nous avions acheté notre équipement à San Francisco avons loué des snowboards sur place.

San Francisco accueille une foule d’événements sportifs importants mais comme la demande est grande, je vous conseille de réserver vos billets à l’avance sur internet. La plupart des événements organisés sont déjà complets le lendemain de la mise en vente des billets. En réservant le plus tôt possible, vous vous éviterez bon nombre de déceptions.

Après trois mois passés à San Francisco, j’étais heureux de rentrer chez moi. Mais à peine avais-je posé le pied sur le sol européen que je n’avais déjà qu’une envie : retourner à San Francisco. La ville m’a complètement séduit et je ne manquerai pas une occasion d’y retourner.
Enfin, dernière chose et pas des moindres, mon voyage linguistique à San Francisco m’a permis de rencontrer plein de nouvelles personnes avec qui je suis resté en contact. Des personnes que je prévois déjà de revoir le temps d’un nouveau voyage aux États-Unis.

Image Map
Share